BIBB Logo
Une offre de l’Institut fédéral de la formation professionnelle

Shorn Carter, Électronicien pour les machines et la technique d'entraînement (HwO)

Grâce à la reconnaissance, mes conditions de vie en Allemagne se sont améliorées.

En Allemagne, au début, Shorn Carter n’a pas travaillé comme électronicien : il a d’abord gagné sa vie comme coach sportif. Aujourd'hui, grâce à la reconnaissance, il travaille comme électronicien pour les machines et la technique d'entraînement à Hambourg.

Mon conseil
Ne perdez pas courage lorsqu’on vous dit « non ». Restez patient et acceptez qu’on vous aide !
Perfil
Nom
Shorn Carter
Âge
48
Profession de référence
Électronicien pour les machines et la technique d'entraînement (HwO)
Pays d’obtention du diplôme
Angleterre, Royaume-Uni
Travaille comme
Électronicien pour les machines et la technique d'entraînement

Mon histoire

« Pour moi, la reconnaissance n’a eu que des avantages : plus d’opportunités, un salaire plus élevé et une plus grande sécurité. »

« J’ai fini par ne plus pouvoir supporter de vivre si loin de mes enfants. Lorsque j’étais à l’armée, je suis souvent venu en Allemagne. Je me suis toujours bien plu ici », déclare Shorn Carter, qui est aujourd’hui âgé de 48 ans.

Shorn Carter est originaire de Saint-Vincent, dans les Antilles. Cette ancienne colonie britannique fait partie du Commonwealth. Lorsque l’armée britannique a recruté à Saint-Vincent, Shorn Carter s’est engagé et il est allé vivre en Angleterre. En 2001, dans ce pays, Shorn Carter a suivi une formation en électronique. En 2008, il a fait une formation continue en génie mécanique.

Dans le cadre de son métier, Shorn Carter est venu plusieurs fois en Allemagne avec l’armée. C’est ici qu’il a rencontré sa future femme. Le couple a eu deux filles. En 2013, Shorn Carter a quitté l’Angleterre pour venir s’installer à Buchholz, dans la Lande de Lunebourg, où ses filles vivaient avec leur mère.

En Allemagne, Shorn Carter a d’abord travaillé comme coach sportif. Il a fallu qu’il s’installe à Hambourg, qui est à 30 km. Mais une chose ne faisait pas de doute pour lui : « Je suis électronicien, c’est ça que j’ai appris. C’est un métier où j’ai beaucoup d’expérience professionnelle. Je peux en faire profiter le pays où je vis et en bénéficier moi-même. » En 2019, une amie de Shorn Carter lui a dit qu’il était possible de faire reconnaître sa formation. Elle lui a conseillé de consulter la Chambre de métiers et de l’artisanat de Hambourg (Handwerkskammer, HWK). En juillet 2019, Shorn Carter a eu son premier entretien de conseil à la Chambre pour obtenir la reconnaissance.

La Chambre a d’abord dû identifier la profession de référence allemande correspondant le mieux à la formation de Shorn Carter, avec l’aide de celui-ci. L’évaluation a révélé que sa formation et son expérience professionnelle correspondaient au métier allemand « Électronicien pour les machines et la technique d’entraînement », selon le code de l’artisanat (Handwerksordnung, HwO). En Allemagne, ce métier n’est pas réglementé. La reconnaissance n’est donc pas absolument requise. Toutefois, elle permet d’élargir les perspectives professionnelles, et aussi d’obtenir plus tard une qualification de technicien supérieur.

La Chambre a recommandé à Shorn Carter de prendre contact avec le réseau IQ, pour participer au projet « Passerelle pour l’artisanat » (Brücke ins Handwerk). Ce projet aide les entreprises à embaucher des personnes immigrées. Grâce à ce projet, Shorn Carter a rencontré l’entreprise Prinage Service GmbH. Cette entreprise a été rapidement convaincue par ses compétences et lui a proposé un poste, à un niveau inférieur au niveau de fin d’apprentissage. Shorn Carter a accepté l’offre qui lui était faite et a travaillé dans cette entreprise pendant six mois. Dans le même temps, il préparait la demande de reconnaissance, qu’il a déposée début mars 2020 auprès de la HWK. Fin avril, il recevait un avis de reconnaissance partielle.

Il manquait à Shorn Carter des connaissances sur les dispositions et les règlements allemands dans le domaine de l’électronique. Il avait la possibilité de rattraper ces connaissances par une adaptation des qualifications auprès de son employeur. En 8 mois, il a appris par exemple comment vérifier la sécurité d’installations électriques ou comment mettre en service des systèmes d’entraînement. Début février, Shorn Carter a déposé sa demande ultérieure. Deux semaines plus tard, il recevait déjà l’avis de connaissance complète. Avec la reconnaissance complète, Shorn Carter peut être embauché comme personnel électricien par son employeur et utiliser et entretenir lui-même des installations électriques. Cela lui permet aussi de gagner plus d’argent.

Shorn Carter se réjouit : « Je suis pleinement satisfait : je vis bien, j’ai un super boulot. Grâce à la reconnaissance, mes perspectives sur le marché du travail se sont nettement améliorées, et je gagne beaucoup mieux ma vie. Je voudrais rester en Allemagne et passer un diplôme de technicien supérieur. »

L'entretien avec Shorn Carter a eu lieu en septembre 2022. La Chambre de métiers et de l’artisanat et le programme de soutien « L’intégration par la qualification » (IQ) du réseau d’intégration régional de Hambourg l’ont conseillé et assisté pendant la procédure de reconnaissance. Shorn Carter a fait son adaptation des qualifications en entreprise dans le cadre du projet IQ « Mission avenir » auprès de son employeur, la Prinage Service GmbH.

Ma procédure en bref

  1. Shorn Carter est originaire de l’État insulaire de Saint-Vincent, dans les Antilles. En 2001, il s’engage dans l’armée, se rend en Angleterre et fait une formation en électronique. En 2008, il suit une formation continue en génie mécanique.
  2. Shorn Carter vient plusieurs fois en Allemagne dans le cadre de son travail. Il y rencontre sa future femme. Il s’installe en Allemagne, travaillant au début comme coach sportif. En 2019, il apprend qu’il peut faire reconnaître sa formation.
  3. En juillet 2019, Shorn Carter profite du conseil sur la reconnaissance proposé par la Chambre de métiers et de l’artisanat de Hambourg (HWK). La Chambre l’a aiguillé sur le projet IQ « Passerelle vers l’artisanat ». Par ce projet, il rencontre l’entreprise du secteur électrotechnique Prinage Service GmbH, dans laquelle il commence comme personnel auxiliaire en octobre.
  4. Shorn Carter accumule une expérience professionnelle de six mois. Pendant cette période, il réunit les documents requis pour la reconnaissance de sa formation. En mars 2020, il dépose la demande de reconnaissance auprès de la HWK. Il se voit accorder une reconnaissance partielle.
  5. Il manque à Shorn Carter des connaissances sur les dispositions et les règlements allemands dans le domaine de l’électronique. Il rattrape ces connaissances en suivant une adaptation des qualifications.
  6. Shorn Carter dépose une demande ultérieure et reçoit la reconnaissance complète en février 2021. Aujourd'hui, il travaille comme électronicien pour les machines et la technique d'entraînement à Hambourg.
Technicien en électronique dans le hall de l'atelier.
Förderprogramm Integration durch Qualifizierung (IQ), 2021

Dossier IQ pour les techniciens en électronique

Le dossier actuel de l'IQ sur la reconnaissance professionnelle offre de précieux conseils pour démarrer une carrière de technicien en électronique.

Afficher le dossier