Une offre de l’Institut fédéral de la formation professionnelle Plus d'informations
Fadi Shanan, Licence en ingénierie biomédicale

Mon rêve est devenu réalité : aujourd’hui, je travaille en Allemagne.

Fadi Shanan est arrivé en Allemagne en 2018. Avant son arrivée, il avait fait la demande d’évaluation d’attestation de sa licence en ingénierie biomédicale depuis l’Égypte. Aujourd’hui, il est responsable de projet pour la technique médicale numérique.

Mon conseil
Tirer parti des offres de consultation ! Cela simplifie beaucoup les choses.
Perfil
Nom
Fadi Shanan
Âge
39
Profession de référence
Licence en ingénierie biomédicale
Abschluss Pays d’obtention du diplôme
Égypte
Travaille comme
Responsable de projet technique

Mon histoire

„Pour moi, la reconnaissance signifie le début de ma nouvelle vie en Allemagne.“

Originaire du Koweït, Fadi Shanan rêvait déjà de vivre et de travailler en Allemagne lorsqu’il faisait ses études en Égypte. En été 2018, son rêve est devenu réalité. Après une longue recherche, il a trouvé un poste de directeur de projet technique à Berlin.  Son entreprise développe des systèmes numériques pour les blocs opératoires. Fadi Shanan : « Ma mission, c’est le montage et l’installation d’appareils médicaux. En tant que directeur de projet, je planifie la fabrication. Je suis en contact avec les clients et je suis le montage des appareils sur place. C’est un travail captivant, avec des responsabilités importantes. »

Pour obtenir sa licence, Fadi Shanan a fait cinq ans d’études en ingénierie biomédicale au Higher Technological Institute en Égypte. Ensuite, il a travaillé pendant dix ans comme cadre dans une grande entreprise au Koweït, acquérant une bonne expérience professionnelle. C’est le désir de changement dans sa vie professionnelle qui lui a de nouveau donné envie d’aller vivre en Allemagne. Fadi Shanan prend alors des cours particuliers pour apprendre l’allemand, jusqu’au niveau B1. Ensuite, il se met à chercher un emploi : « J’ai envoyé de nombreuses candidatures, mais c’était très difficile. Je me suis informé sur Internet, pour savoir ce que je pouvais faire. Par le portail « Make it in Germany », j’ai pu prendre contact avec ProRecognition, en Égypte. »

On lui a d’abord recommandé de faire une évaluation d’attestation de sa licence depuis l’étranger. « Je me suis très bien fait conseiller, et ça m’a beaucoup aidé. Ensuite, j’ai eu accès à une bourse d’emplois. Ça a été très utile pour la recherche d’un poste. » Il a d’abord fait traduire les documents requis. En décembre 2015, il a déposé la demande d’évaluation d’attestation auprès de l’Office central pour l’éducation étrangère (Zentralstelle für ausländisches Bildungswesen – ZAB). Deux mois plus tard, déjà, il recevait le certificat attestant que sa licence était équivalente au diplôme universitaire allemand.

Fadi Shanan, qui a aujourd’hui trente-neuf ans, a été assisté par un mentor lors de la recherche d’un emploi. Celui-ci l’a également présenté à des entreprises allemandes. Plusieurs entretiens d’embauche ont suivi. Deux ans plus tard, les efforts de Fadi Shanan ont été payants : il a été embauché par son employeur actuel. C’est son expérience professionnelle et l’évaluation d’attestation qui ont été décisives. « L’évaluation d’attestation est une pièce cruciale de mon existence actuelle. Sans ce document, je n’aurais obtenu ni mon emploi, ni le visa, ni la carte bleue. » La carte bleue est un permis de séjour. Elle permet aux ressortissants de pays non-membres de l’UEet ayant un diplôme universitaire de résider en Allemagne.

Depuis juin 2018, Fadi Shanan vit désormais en Allemagne. Il y a encore beaucoup de choses auxquelles il faut qu’il s’habitue. Mais il est sûr qu’il arrivera à s’acclimater vite. « Pour moi, c’est encore un peu difficile. Dans mon pays, tout est si différent ! Je suis ici avec ma famille. J’ai déjà établi quelques contacts, et j’aime mon travail. » Fadi Shanan s’est déjà donné d’autres objectifs professionnels. Il voudrait faire une formation continue dans le domaine de la gestion opérationnelle. Il souhaite aussi faire la demande de reconnaissance de son titre d’ingénieur : alors, il pourra porter officiellement son titre en Allemagne aussi.

Photo : © Portail « Reconnaissance en Allemagne »/BIBB : Robert Funke

L’entretien avec Fadi Shanan a eu lieu en octobre 2018. L’évaluation d’attestation a été effectuée par l’Office central pour l’éducation étrangère (ZAB). Pour la procédure, il a été conseillé et soutenu par le centre de consultation pour la reconnaissance ProRecognition, auprès de la Chambre du commerce et de l’industrie germano-arabe (AHK Égypte).

Ma procédure en bref

  1. En Égypte, Fadi Shana a passé une licence en ingénierie biomédicale. Ensuite, il a acquis dix ans d’expérience professionnelle comme cadre au Koweït.
  2. Comme il veut travailler en Allemagne, Fadi Shanan apprend l’allemand. Il recherche un emploi et s’informe sur Internet.
  3. Après avoir été conseillé par ProRecognition en Égypte, Fadi Shanan a fait la demande d’évaluation d’attestation de sa licence
  4. Deux mois plus tard, la licence de Fadi Shanan est reconnue comme étant équivalente à un diplôme universitaire allemand.
  5. Fadi Shanan recherche alors un emploi et finit par trouver chaussure à son pied : il devient directeur de projet auprès d’une entreprise pour la technique médicale numérique à Berlin.