Glossario

Glossar

Spiegazione dei principali termini tecnici relativi al riconoscimento professionale.

› Mostra tutti i contenuti



Accertamento dell'equivalenza (o decisione sull'equivalenza)

Se alla fine della procedura per la verifica dell'equivalenza non si rilevano differenze sostanziali secondo la BQFG tra il titolo estero e quello di riferimento tedesco, l'ufficio competente certifica l'equivalenza. Non viene rilasciato un attestato di esame tedesco, ma un certificato di equivalenza. Si tratta di una decisione formale, che tratta giuridicamente il titolare come le persone in possesso di una qualifica professionale tedesca corrispondente.

Analisi delle qualifiche

Nell'ambito di applicazione della legge per la definizione delle qualifiche professionali (BQFG) esiste la possibilità di accertare le competenze professionali mediante un'analisi delle qualifiche. Si fa ricorso a un'analisi delle qualifiche quando i richiedenti non possono presentare i documenti richiesti o possono presentarli solo in parte oppure se non si riescono a risolvere i dubbi sul contenuto o sull'esattezza dei documenti (§ 14 BQFG e § 50b par. 4 HwO). L'analisi può richiedere prove di lavoro, colloqui su argomenti tecnici, esami pratici e teorici. L'impossibilità di presentare i documenti richiesti non può essere imputata direttamente al richiedente. L'ufficio competente può richiedere che il candidato dichiari sotto giuramento di non aver potuto presentare i documenti suo malgrado.

Attività di maestro artigiano soggetta ad autorizzazione

In Germania il titolo di maestro artigiano è un titolo di aggiornamento. Un maestro artigiano può gestire una propria attività artigianale e formare i tirocinanti secondo le norme applicabili. Si tratta quindi di un esperto del proprio settore ed è sia formatore che imprenditore. Un maestro artigiano può anche lavorare come dipendente di un'azienda in un ruolo di alto livello. Sono soggette ad autorizzazione le attività che comportano particolari rischi potenziali; tali attività sono elencate nell'allegato A della legge per l'ordinamento dell'artigianato. Per lavorare in proprio nelle attività artigianali soggette ad autorizzazione, occorre essere iscritti all'albo degli artigiani.

BQFG

La legge per la definizione delle qualifiche professionali (BQFG - articolo 1 della legge sul riconoscimento) è una nuova legge federale applicabile all'area di competenza del Ministero per l'Istruzione e la Ricerca. Si tratta di una specie di legge di base per il riconoscimento delle qualifiche professionali in Germania. Regolamenta le procedure e i criteri in base ai quali verificare l'equivalenza di qualifiche professionali acquisite all'estero con la professione di riferimento tedesca.

Camere

Associazioni professionali di categoria, basate per lo più sul diritto pubblico, più precisamente sul diritto del singolo Land. Oltre a rappresentare gli interessi degli associati, le camere adempiono alle funzioni statali a loro assegnate. Ad esercitare il controllo sulle camere è lo Stato. Le camere rilasciano ad esempio le autorizzazioni per l'esercizio della professione e influiscono sulla formazione e sulle direttive riguardanti gli esami.

Secondo la legge BQFG, le seguenti camere sono autorità competenti per le verifiche di equivalenza nelle professioni con obbligo di formazione teorica e pratica:

  • Camere dell'industria e del commercio
  • Camera dell'artigianato
  • Camera dell'agricoltura
  • Camera degli avvocati, dei consulenti in brevetti e dei notai
  • Camere dei revisori economici e dei commercialisti
  • Camere dei medici, degli odontoiatri, dei veterinari e dei farmacisti.

Direttiva dell'UE 2005/36/CE

Questa direttiva dell'Unione europea (detta direttiva sul riconoscimento delle qualifiche professionali) è entrata in vigore il 15 ottobre 2005 e comprende 15 direttive sul riconoscimento delle qualifiche professionali. Si applica alle professioni regolamentate e definisce per i cittadini degli Stati membri dell'UE i criteri e i principi procedurali per il riconoscimento reciproco delle qualifiche professionali conseguite negli Stati membri dell'UE. Come criterio di valutazione dell'equivalenza delle qualifiche professionali, la direttiva introduce il concetto delle “differenze sostanziali”. La direttiva prevede che le autorità per il riconoscimento debbano tenere in considerazione l'esperienza professionale nel settore e possano così compensare le differenze sostanziali nei percorsi di formazione. La direttiva infine dispone le cosiddette misure di adattamento nel caso sussistano differenze sostanziali.

Esame di idoneità (detto anche esame del deficit)

La denominazione “esame di idoneità” viene dalla direttiva dell'UE sul riconoscimento delle qualifiche professionali 2005/36/CE. Indica un esame effettuato dalle autorità competenti, mediante il quale il richiedente o la richiedente può dimostrare l'equivalenza del proprio livello di conoscenze. L'esame di idoneità si estende ad ambiti pratici la cui conoscenza costituisce un requisito essenziale per l'esercizio della professione nello Stato di accoglienza. La direttiva 2005/36/CE prevede che l'esame di idoneità debba limitarsi ai deficit formativi accertati. Le autorità per il riconoscimento devono considerare che i richiedenti hanno già conseguito qualifiche professionali negli Stati membri di provenienza.

Esperienza professionale

L'esercizio pratico e regolare della professione di interesse nel proprio paese o all'estero.

Formazione professionale

Formazione o aggiornamento professionale regolata da norme giuridiche o amministrative. Con formazione professionale si intende un percorso di formazione regolamentato che trasmette le abilità, conoscenze e capacità necessarie per l'esercizio di un'attività professionale qualificata (capacità operativa professionale). Una formazione professionale può comprendere anche l'acquisizione dell'esperienza professionale necessaria. L'aggiornamento professionale amplia la capacità operativa professionale oltre i contenuti della formazione professionale. Il suo scopo è quello di garantire possibilità di avanzamento professionale e di adeguare le conoscenze e abilità a esigenze più elevate.

Legge sul riconoscimento

“Legge sul riconoscimento” è la denominazione abbreviata non ufficiale della “legge per la semplificazione della definizione e del riconoscimento delle qualifiche professionali conseguite all'estero”. La legge sul riconoscimento regolamenta il riconoscimento delle qualifiche professionali estere per esercitare le professioni nell'area di competenza del Governo federale. È una legge suddivisa in articoli e comprende la nuova legge federale per la definizione delle qualifiche professionali BQFG (di competenza del Ministero per l'Istruzione e la Ricerca) e gli emendamenti e adattamenti delle leggi e normative specifiche del diritto del lavoro (di competenza degli enti specifici).

Misura di adattamento

La denominazione “misura di adattamento” viene dalla direttiva dell'UE sul riconoscimento delle qualifiche professionali 2005/36/CE. Una misura di adattamento permette di compensare le differenze sostanziali rilevate tra una qualifica professionale estera e la qualifica di riferimento tedesca per le professioni regolamentate, al fine di ottenere il riconoscimento e con esso l'autorizzazione all'esercizio della professione o il diritto di avvalersi del titolo. Con le misure di adattamento (dette anche misure di compensazione) si dimostra di disporre di capacità e conoscenze equivalenti. Le misure di adattamento possono consistere, a seconda della professione, in un tirocinio di adattamento o in un esame (esame di idoneità o verifica delle conoscenze).

Professione con obbligo di formazione teorica e pratica

La professione con obbligo di formazione teorica e pratica è un'attività professionale regolamentata da leggi per l'ordinamento della formazione uniformi a livello federale (tra le quali la legge sulla formazione professionale BBiG, e quella per l'ordinamento dell'artigianato HwO) e che devono essere apprese nel quadro del sistema duale, cioè in due luoghi di apprendimento, la scuola professionale e l'azienda. In Germania ci sono circa 330 professioni con obbligo di formazione teorica e pratica (ad es. meccanico industriale, meccatronico per il settore automobilistico, commessa nel commercio al dettaglio, dipendente specializzato nel settore sanitario).

Professioni con obbligo di abilitazione professionale

Si tratta di attività professionali che per essere esercitate richiedono conoscenze e abilità di livello superiore. Tali abilità sono definite negli ordinamenti per l'aggiornamento regolati a livello federale (ai sensi della legge sulla formazione professionale BBiG e su quella per l'ordinamento dell'artigianato HwO) e attestate da un esame (il cosiddetto titolo di aggiornamento riconosciuto).

L'aggiornamento professionale in Germania si basa in linea generale sulla formazione professionale (formazione professionale di primo grado); è però possibile accedervi anche avendo maturato un'esperienza professionale equivalente. Scopo dell'aggiornamento professionale è quello di mantenere e adeguare o ampliare le abilità, conoscenze e capacità acquisite con la formazione professionale e di progredire professionalmente.

Professioni non regolamentate

Nelle professioni non regolamentate, l'accesso alla professione o l'esercizio della professione non è vincolato ad alcuna prescrizione statale definita. Ciò significa che si può esercitare la professione anche senza autorizzazione statale. Questo si applica in particolare a tutte le professioni con obbligo di formazione teorica e pratica prevista dal sistema duale. Se in Germania la professione non è regolamentata a livello statale, con una qualifica straniera ci si può presentare direttamente sul mercato del lavoro tedesco o lavorare in proprio. Per un elenco di tutte le professioni con obbligo di formazione teorica e pratica (non regolamentate) del sistema duale tedesco consultate il sito dell'Istituto federale per la formazione professionale.

Professioni regolamentate

Attività professionali il cui accesso o il cui esercizio è vincolato da norme giuridiche o amministrative al possesso di determinate qualifiche professionali. Esempi di professioni regolamentate: medici, psicoterapeuti, personale socio-sanitario, avvocati, insegnanti. Uno dei modi di esercitare la professione è quello di utilizzare un titolo professionale limitato da norme giuridiche o amministrative a persone che siano in possesso di determinate qualifiche professionali. In Germania ci sono 81 professioni regolamentate a livello federale (41 delle quali sono attività di maestro artigianale soggette ad autorizzazioni) e 18 professioni regolamentate a livello di Land. Per un elenco di tutte le professioni regolamentate in Germania, consulta il sito Internet dell'Unione europea.

Qualifiche professionali

Abilità, conoscenze e capacità professionali documentabili tramite titoli di formazione, attestati di competenze o un'esperienza professionale nel settore.

Riconoscimento

Il riconoscimento professionale è la valutazione e, in caso di esito positivo, la conferma dell'equivalenza di un titolo professionale estero al titolo di formazione tedesco corrispondente. In una procedura di valutazione formale si confronta il titolo straniero con un titolo professionale tedesco in base a determinati criteri formali, come ad esempio il contenuto e la durata della formazione. L'esito di tale verifica dà luogo a una decisione certificata che equipara legalmente il richiedente alle persone in possesso di un titolo professionale tedesco corrispondente.

Sistema di formazione duale (o sistema duale)

Organizzazione della formazione nelle professioni con obbligo di formazione teorica e pratica in Germania, che prevede parti di formazione pratiche da svolgersi in un'azienda e parti teoriche da apprendere in una scuola professionale. La formazione si svolge così in due luoghi: la scuola professionale a tempo parziale per le conoscenze teoriche e le aziende per la formazione pratica (sistema duale).

Stato terzo

Con “Stati terzi” si intendono in Germania tutti gli Stati che non fanno parte dell'Unione europea, dello Spazio economico europeo o della Svizzera.

Tirocinio di adattamento

La denominazione “tirocinio di adattamento” viene dalla direttiva dell'UE sul riconoscimento delle qualifiche professionali 2005/36/CE. Completare un tirocinio di adattamento rappresenta una possibilità di compensare le differenze sostanziali rilevate tra una qualifica professionale estera e la qualifica di riferimento tedesca per le professioni regolamentate, al fine di ottenere il riconoscimento e con esso l'autorizzazione all'esercizio della professione o il diritto di avvalersi del titolo. Un tirocinio di adattamento può costituire una formazione supplementare ed è oggetto di valutazione. I tirocini di adattamento vengono spesso configurati come esercizio pratico della professione sotto la guida di un professionista qualificato.

Titoli di formazione

Diplomi, certificati di esame e altri attestati di competenza rilasciati da un'autorità dello Stato in cui è stata completata la formazione come attestazione del completamento di una formazione o di un aggiornamento professionale.

Titolo professionale

Attestazione di un titolo di formazione o di aggiornamento professionale, conseguito superando un esame statale o riconosciuto dallo Stato.

UE/SEE/Svizzera

Stati dell'Unione europea (UE) e dello Spazio economico europeo (SEE) e Svizzera. Gli Stati membri dell'Unione europea sono: Austria, Belgio, Bulgaria, Cipro, Croazia, Danimarca, Estonia, Finlandia, Francia, Germania, Grecia, Irlanda, Italia, Lettonia, Lituania, Lussemburgo, Malta, Paesi Bassi, Polonia, Portogallo, Regno Unito, Repubblica Ceca, Romania, Slovacchia, Slovenia, Spagna, Svezia, Ungheria. Gli Stati SEE sono tutti gli Stati membri dell'UE più Islanda, Liechtenstein e Norvegia. La Svizzera partecipa al sistema europeo del riconoscimento delle qualifiche professionali sulla base di accordi bilaterali con l'UE.

Ufficio competente

Autorità o altra istituzione (ad es. camera), che effettua la verifica dell'equivalenza di una qualifica professionale estera in base alle norme giuridiche e procedurali vigenti.

Verifica delle conoscenze

Esame volto a dimostrare l'equivalenza delle conoscenze e capacità professionali possedute. La verifica delle conoscenze si riferisce al contenuto dell'esame di Stato tedesco. Questo non significa che l'entità dell'esame corrisponde a quella di un esame di Stato. Possono però essere verificati tutti i contenuti dell'esame di Stato.

Accès au marché du travail

Allemand : Arbeitsmarktzugang

La condition juridique ou technique pour le marché du travail allemand. L’accès au marché du travail est réglementé par la loi sur le séjour des étrangers. Les ressortissants de l’UE/EEE/Suisse sont soumis à des dispositions différentes de celles qui s’appliquent aux ressortissants de pays tiers. Les ressortissants de l’UE/EEE/Suisse jouissent de la liberté d’établissement. Les personnes originaires de pays tiers qui veulent travailler en Allemagne ont besoin d’une autorisation de l’Agence fédérale pour l'emploi. C’est ce qu’on appelle la préférence nationale.


Acte de mariage

Allemand : Eheurkunde
Aussi : certificat de mariage

Pièce justificative officielle qui certifie l’existence ou la fin d’un mariage. On la reçoit lorsqu’on est marié par un officier d’état civil. On peut aussi en faire la demande ultérieurement.


Activité professionnelle lucrative

Allemand : Erwerbstätigkeit

Travailler à des fins lucratives. C’est le cas par exemple des employés et employées, des salariés, des indépendants, des professions libérales et des travailleurs temporaires.



Analyse de la qualification

Allemand : Qualifikationsanalyse

La loi sur la reconnaissance des qualifications professionnelles (BQFG) offre dans le cadre des formations professionnelles en alternance et pour les maîtres artisans et agents de maîtrise la possibilité de déterminer les compétences professionnelles avec l’aide d’une analyse de la qualification. Une analyse de la qualification est par exemple effectuée lorsque vous ne pouvez pas justifier votre qualification professionnelle parce que vous avez fui votre pays d’origine, ou parce que le centre compétent a des doutes quant au contenu ou à la véracité des documents (voir art.14 BQFG ou art. 50b, al. 4 HwO). Les compétences professionnelles sont ainsi par exemple évaluées par des experts par le biais d’un échantillon de travail, un entretien technique, ou des travaux pratiques en entreprise. L’absence des documents requis ne doit pas être de votre fait. Le centre compétent peut exiger que vous l’attestiez sur l’honneur.


Analyse de l’équivalence

Allemand : Gleichwertigkeitsprüfung
Aussi : reconnaissance des équivalences

Au cours de la procédure de reconnaissance, le centre compétent en Allemagne vérifie si votre qualification professionnelle équivaut à la profession de référence allemande. C’est la raison pour laquelle cette analyse s’appelle analyse de l’équivalence. Pour ce faire, le centre compétent a besoin de certificats et de documents qui fournissent des informations sur le contenu et la durée de votre qualification professionnelle. Votre expérience professionnelle dans le cadre de la profession concernée joue également un rôle important.


Artisanat, soumis à un agrément

Allemand : Handwerk, zulassungspflichtiges

Les métiers soumis à un agrément sont ceux qui sont particulièrement dangereux, par ex. électrotechnicien, menuisier ou monteur d’échafaudages. Les métiers sont listés dans l’Annexe A de la charte d’artisanat (HwO).

Pour pouvoir exercer un métier d’artisan soumis à un agrément, il faut s’enregistrer comme chef d’entreprise dans le registre des métiers.

L'Annexe A de la charte d'artisanat (HwO) (allemand)



Attestation de reconnaissance

Allemand : Anerkennungsbescheid
Aussi : attestation d‘équivalence, attestation, attestation d’équivalence, attestation de reconnaissance des équivalences ou alors certificat de reconnaissance

L‘attestation de reconnaissance est un document légal avec lequel le centre compétent vous informe du résultat de la procédure de reconnaissance.


En cas de reconnaissance totale, l’attestation de reconnaissance peut aussi être une autorisation d’exercer la médecine ou une autorisation d’exercer générale, l’autorisation de port du titre professionnel ou un certificat de reconnaissance par l’État.


Authentification officielle

Allemand : Amtliche Beglaubigung

Une authentification officielle est un document délivré par une autorité ou un notaire qui confirme qu’un document, une copie, ou une signature est authentique.


Autorisation d’exercer

Allemand : Berufserlaubnis

L’autorisation d’exercer est une licence professionnelle. Une autorisation d’exercer vous autorise également à travailler en Allemagne, par exemple comme professionnel de la santé.

En ce qui concerne les professions médicales, l’autorisation d’exercer générale est, contrairement à l’autorisation d’exercer la médecine, temporaire, limitée dans le temps, et contient la plupart du temps des restrictions supplémentaires.

Si par exemple dans le cadre d’une procédure de reconnaissance vous n’avez pas encore obtenu l’autorisation d’exercer en tant que médecin, et qu’un test des connaissances est encore requis, on peut en attendant peut-être vous délivrer une autorisation d’exercer générale.


Autorisation d’exercer la médecine

Allemand : Approbation

L’autorisation d’exercer la médecine est une licence professionnelle qui vous permet de travailler en Allemagne de façon permanente et sans restrictions comme professionnel universitaire de la santé, par ex. comme médecin ou pharmacien.


Centre compétent

Allemand : Zuständige Stelle

Les centres compétents sont des autorités ou des organismes qui traitent les procédures de reconnaissance conformément aux dispositions administratives et légales en vigueur.


Certificat de conformité

Allemand : Konformitätsbescheinigung
Aussi : attestation de conformité europénne

Le certificat de conformité est un document officiel de l’Union Européenne (UE). Il confirme que vous avez achevé votre formation conformément aux normes minimales de l’UE. On parle alors de conformité de la formation. Dans le cadre de la reconnaissance des qualifications professionnelles, le certificat de conformité est requis lorsque la qualification professionnelle qui doit être reconnue a été obtenue avant l’adhésion du pays de formation concerné à l’Union Européenne. L’attestation de conformité est délivrée pour les qualifications professionnelles avec reconnaissance automatique.


Chambres

Allemand : Kammern

Les Chambres sont des organismes professionnels. Elles sont généralement de droit public et organisées sur la base de la législation du Land. Les Chambres défendent les intérêts de leurs membres et prennent en charge des missions étatiques. Elles délivrent par exemple des licences professionnelles et influencent les directives relatives à la formation et aux examens, Les Chambres peuvent aussi être des centres compétents pour la reconnaissance des qualifications professionnelles. Les Chambres des métiers et de l’artisanat (HWK) sont par exemple en charge des métiers artisans. Les Chambres du commerce et de l’industrie (IHK) sont quant à elles en charge des métiers du commerce et de l’industrie.


Demande de reconnaissance

Allemand : Anerkennungsantrag

La demande de reconnaissance est généralement un formulaire. La demande de reconnaissance est envoyée avec les documents nécessaires au centre compétent ou déposée sur place. Normalement, le formulaire de demande de reconnaissance peut être téléchargé sur le site internet de chaque centre compétent.

Dans certains cas, il est possible que vous deviez envoyer une lettre que vous avez vous-même formulée au centre compétent, dans laquelle vous demandez une procédure de reconnaissance. Renseignez-vous chez votre centre compétent pour tous les détails à ce sujet.


Demande ultérieure

Allemand : Folgeantrag
Aussi : deuxième demande, demande de révision

Une demande ultérieure est une deuxième demande de reconnaissance à la suite d’une mesure de compensation ou d’une adaptation des qualifications. Le centre compétent vérifie à nouveau si la mesure de compensation ou l’adaptation des qualifications ont compensé les différences substantielles mentionnées dans l’attestation de reconnaissance. Si oui, vous obtenez la reconnaissance totale et également le cas échéant l’autorisation d’exercer la médecine ou l’autorisation d’exercer générale, la reconnaissance par l’État, ou le droit de port d’un titre professionnel.



Diplôme de formation continue

Allemand : Fortbildungsabschluss

Vous obtenez un diplôme de formation au terme d’une formation continue professionnelle. Un diplôme de formation continue est une qualification professionnelle qui, selon le type de formation continue professionnelle peut être équivalente au niveau de compétences universitaires d’un Bachelor ou d’un Master.

Les diplômes de formation continue sont délivrés par exemple aux maîtres artisans, aux agents de maîtrise de l’industrie ou de l’agriculture, aux conseillers techniques, aux commerciaux ou aux diplômés en gestion.


Diplôme professionnel

Allemand : Berufsabschluss

Attestation qui certifie la fin d’une formation professionnelle. On reçoit un diplôme professionnel lorsqu’on on réussit à un examen d’État ou reconnu par l’État.


Directive européenne relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles

Allemand : EU-Berufsanerkennungsrichtlinie
Aussi : directive relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles, directive sur la reconnaissance

La directive européenne relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles porte officiellement le nom de « Directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles ». La directive européenne relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles concerne les professions réglementées et définit pour les ressortissants de pays membres de l’Union Européenne les critères et les principes de procédure pour la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles obtenues dans des pays membres de l’Union Européenne. Le terme « différences substantielles » a été introduit comme critère d’évaluation de l’équivalence des qualifications professionnelles. La directive exige que le centre compétent prenne en compte votre expérience professionnelle dans la profession respective et que cette dernière puisse compenser les différences substantielles de votre qualification professionnelle par rapport à la profession de référence allemande. S’il existe cependant des différences substantielles, elles peuvent être compensées par des mesures de compensation.

La directive est entrée en vigueur le 15 octobre 2005 et a été réformée par la directive 2013/55/UE.


Enregistrement d’une entreprise

Allemand : Gewerbeanmeldung

Si l’on veut exercer une activité commerciale en Allemagne, on doit inscrire son entreprise au registre du commerce. On reçoit alors une licence commerciale qui porte le nom de « Gewerbeschein ».



Entreprise de formation

Allemand : Ausbildungsbetrieb

L’entreprise de formation est celle où se déroule la partie pratique de la qualification professionnelle en alternance.


Evaluation d’attestation

Allemand : Zeugnisbewertung

Pour les diplômes universitaires qui mènent à une profession non réglementée, il n’y a ni procédure de reconnaissance, ni reconnaissance. Il existe cependant l’évaluation d’attestation pour les diplômes universitaires étrangers. Une demande d’évaluation d’attestation peut être déposée à l’Office central de l’éducation étrangère ( Zentralstelle für ausländisches Bildungswesen). L’évaluation d’attestation décrit alors votre diplôme universitaire et les options professionnelles et académiques possibles y sont certifiées.


Examen d’aptitude

Allemand : Eignungsprüfung
Aussi : examen d’équivalence

Un examen d’aptitude est une forme de mesure de compensation réservée aux ressortissants de l’UE/EEE/Suisse.

Vous pouvez passer un examen d’aptitude si au cours de la procédure de reconnaissance d’une profession réglementée des différences substantielles ont été constatées entre votre qualification professionnelle et la profession de référence allemande. L’examen d’aptitude se rapporte ainsi seulement au contenu requis pour l’exercice de la profession concernée en Allemagne qui ne peut pas être prouvé par vos documents. L’examen d’aptitude prend en compte le fait que vous ayez déjà obtenu une qualification professionnelle dans votre pays d’origine.


Examen externe

Allemand : Externenprüfung

L’examen externe concerne les formations professionnelles en alternance. Un examen externe permet de participer à un examen normal pour un métier d’apprentissage sans avoir de diplôme de formation professionnelle correspondant. La seule condition est que le candidat ou la candidate ait exercé la profession concernée pendant au moins 1,5 fois la durée de la formation. En cas de réussite à l’examen, on reçoit le diplôme allemand correspondant.


Exercice de la profession

Allemand : Berufsausübung

Exercer la profession qu’on a apprise.


Expérience professionnelle

Allemand : Berufserfahrung
Aussi : pratique professionnelle

L’expérience professionnelle signifie l’exercice véritable et légal de la profession concernée en Allemagne ou dans un autre pays.


Extrait du casier judiciaire

Allemand : Führungszeugnis
Aussi: casier judiciaire

Un extrait du casier judiciaire est une attestation officielle en Allemagne. Il contient les antécédents judiciaires enregistrés pour une personne. Un extrait du casier judiciaire est délivré sur demande à toute personne à partir de 14 ans. La demande se fait en principe auprès de l’administration locale du lieu de résidence principal lorsqu’on habite déjà en Allemagne. Si on se trouve encore à l’étranger, ce sont les représentations de l’Allemagne à l’étranger qui s’en chargent.

En général, plusieurs pays délivrent des documents similaires à leurs nationaux.


École professionelle

Allemand : Berufsschule

L’école professionnelle est l’école où est dispensée la partie théorique de la formation professionnelle.


École professionnelle

Allemand : Berufsfachschule

Les formations professionnelles purement théoriques sont dispensées à l’école professionnelle.



Filtre Pro

Allemagne : Profi-Filter

Le « Filtre Pro“ est un outil spécial disponible sur www.anerkennung-in-deutschland.de. Le « Filtre Pro » s’adresse aux experts et aux conseillers. Il met à disposition diverses fonctions avancées de recherche de centres compétents et de professions. Il comprend par exemple un filtre des professions selon la réglementation (réglementation régionale ou fédérale) ou selon les groupes professionnels (basé sur la classification nationale des métiers 2010 (KLDB 2010) de l’agence fédérale pour l’emploi et l’Office statistique fédéral). Les personnes voulant se renseigner sur la reconnaissance professionnelle utiliseront plutôt la recherche d’équivalence.


Formation continue, professionnelle

Deutsch: Fortbildung, berufliche
Aussi : formation continue

L’objectif de la formation continue est de conserver et d’adapter ou d’approfondir les compétences, connaissances et capacités acquises au cours de la formation professionnelle et donc de gravir les échelons. Les formations continues professionnelles sont réglementées selon la loi sur la formation professionnelle (BBiG) ou le code de l’artisanat (HwO). Le contenu, les conditions, la procédure des examens et les conditions d’admission aux examens sont fixés par les centres compétents. Une formation continue suivie avec succès est sanctionnée par le diplôme de formation continue.

En Allemagne, la formation professionnelle continue est en principe fondée sur la formation professionnelle. On y accède cependant aussi si on a une expérience professionnelle en rapport.


Formation professionnelle

Allemand : Ausbildungsberuf

On distingue des formations professionnelles ou des métiers d’apprentissage. Le métier d’apprentissage est appris dans le cadre d’une formation professionnelle en alternance ou scolaire.


Formation professionnelle

Allemand : Berufsausbildung

Une formation professionnelle est un cursus d’apprentissage réglementé au cours duquel on acquiert les compétences, connaissances et capacités nécessaires à l’exercice d’une activité professionnelle qualifiée. La formation professionnelle s’effectue en alternance ou en milieu scolaire.

La formation professionnelle en alternance s’effectue dans une entreprise de formation et à l’école professionnelle. Parmi les métiers appris dans le cadre d’une formation en alternance, citons par exemple : mécanicien industriel, mécatronicien/mécatronicienne automobile ou employé(e) de commerce dans le détail, menuisier et menuisière, et beaucoup d’autres.

Les formations professionnelles scolaires se font dans une école professionnelle. Il existe des métiers d’apprentissage avec formation professionnelle scolaire dans les domaines de la technique, la santé et l’éducation. Les métiers d’apprentissage avec formation professionnelle scolaire sont par exemple les infirmiers et les aides-soignants, les éducateurs, les informaticiens diplômés d’État et plus encore.

Une formation professionnelle dure en moyenne 2 à 3 ans et demi en Allemagne, selon la profession, mais aussi le diplôme d’études secondaires. Avec le baccalauréat, la durée de la formation est généralement plus courte.


Formation professionnelle en alternance

Allemagne : Duale Berufsausbildung
Aussi : système en alternance

voir Formation professionelle


Frais de procédure

Allemand : Verfahrenskosten

Les frais de procédure sont exigés par le centre compétent pour la procédure de reconnaissance et doivent être payés.

Il est possible que d’autres frais s’ajoutent à ceux de la procédure, par exemple ceux liés à la traduction et à la légalisation de vos documents. Vous trouverez des informations sur l’aide financière proposée à ce sujet sur « Possibilités de financement »

Possibilités de financement


Frais d’examen

Allemand : Prüfungsgebühren

Les frais d’examen sont les frais requis pour se présenter à un examen d’État. Si vous passez un tel examen, vous devrez éventuellement vous en acquitter.


Guichet unique

Allemand : Einheitlicher Ansprechpartner (EA)

Le « guichet unique » est un service qui permet d’envoyer sa demande de reconnaissance ou d’autres demandes relatives à des services publics par voie électronique. Ceci peut par exemple être fait à partir d’un portail en ligne.

La directive 2013/55/UE de l’Union Européenne a créé la condition d’un point de contact central dédié à la reconnaissance. Cela veut dire que les ressortissants de pays européens peuvent s’adresser à un centre de leur pays et envoyer leurs demandes de reconnaissance à un « guichet unique ».

Vous pouvez trouver votre guichet unique en quelques clics dans l’annuaire en ligne de l’administration « BMWi Behördenwegweiser ».

BMWi Behördenwegweiser (annuaire de l’administration)


IMI (Système d’Information sur le Marché Intérieur)

Allemand : IMI (Internal Market Informationssystem)

IMI est un système d‘information sur le Marché Intérieur de l’Union Européenne. Il s’agit d’un réseau informatique conçu pour l’échange d’informations entre les administrations publiques de l’Espace économique européen.


Interprète, expert/assermenté

Deutsch: Dolmetscher, öffentlich bestellte/beeidigte

Seuls les traducteurs ou interprètes « experts » ou assermentés peuvent certifier par un tampon officiel que la traduction en allemand d’un document en langue étrangère est intégrale et correcte. En Allemagne, ces traducteurs/interprètes portent des mentions complémentaires différentes. Ils peuvent aussi être « gerichtlich bestellt », «ermächtigt», « beeidet » ou « vereidigt ». En principe, on doit joindre des documents traduits en allemand à la demande de reconnaissance. Certains centres compétents d’Allemagne n’acceptent pas de traductions certifiées par des traducteurs/interprètes assermentés à l’étranger. Renseignez-vous donc avant de faire traduire vos documents dans votre pays d’origine. En Allemagne, vous pouvez trouver des interprètes/traducteurs experts assermentés dans la base de données de traducteurs et d’interprètes du site internet des administrations judiciaires des Länder.

Base de données de traducteurs et d‘interprètes (allemand)


Liberté d’établissement

Allemand : Niederlassungsfreiheit

Pour les ressortissants d’États membres de l’UE, la liberté d’établissement est le droit de s’établir dans un autre pays de l’Union Européenne. S’établir signifie exercer en indépendant une activité commerciale, artisanale ou libérale.

L’établissement en Allemagne dans une profession réglementée, par ex. comme médecin, n’est toutefois possible qu’après une reconnaissance de la qualification professionnelle.


Libre prestation de services

Allemand : Dienstleistungsfreiheit

Grâce au principe de la libre prestation de services au sein de l’Union Européenne (UE), vous n’avez en principe pas besoin d’une reconnaissance si vous résidez légalement en UE et que vous ne proposez qu’occasionnellement et temporairement vos services en Allemagne. Vous devez cependant informer le centre compétent de votre activité par écrit.


Licence professionelle

Allemand : Berufszulassung

La licence professionnelle est une autorisation d’exercer une profession et/ou de porter un titre professionnel donné, délivrée par l’autorité officielle compétente. La licence professionnelle est obligatoire pour certaines professions. Une demande de licence professionnelle doit être déposée et acceptée avant qu’on puisse exercer ce métier.

Une licence professionnelle peut par exemple être une autorisation d’exercer ou une autorisation d’exercice pour un médecin. Un(e) infirmier(-ère) aide-soignant(e) fait une demande pour le port du titre professionnel. Pour certaines professions, il est nécessaire de s’inscrire au Registre des métiers. Ceci concerne particulièrement les professions artisanales soumises à un agrément. Ce n’est qu’après celle-ci qu’on peut porter le titre de Maître-artisan et créer une entreprise.

Pour savoir si vous avez besoin d’une licence professionnelle pour exercer votre métier, renseignez-vous auprès de votre centre compétent.


Liste positive

Allemand : Positivliste

La liste positive contient les métiers actuellement sous tension. Un métier sous tension est un métier pour lequel il y a un manque de main-d’œuvre en Allemagne. L’agence fédérale pour l’emploi créée cette liste positive deux fois par an. Pour tous les métiers qui s’y trouvent, il n’y a pas de préférence nationale en cas de recrutement d’un employé étranger.


Loi sur la reconnaissance des diplômes étrangers

Allemand : Anerkennungsgesetz

La loi sur la reconnaissance des diplômes étrangers porte officiellement le nom de « Loi sur l’amélioration de l’évaluation et de la reconnaissance des qualifications professionnelles obtenues à l’étranger ». La loi sur la reconnaissance des diplômes étrangers réglemente la reconnaissance des qualifications professionnelles étrangères. La loi sur la reconnaissance des qualifications professionnelles (BQFG) et des modifications des lois spéciales et des réglementations liées aux professions constituent cette loi sur la reconnaissance. Depuis le 1er avril 2012, les personnes ayant une qualification professionnelle obtenue à l’étranger ont en principe le droit de faire comparer leur qualification à la profession de référence allemande correspondante.

En Allemagne, il existe la loi sur la reconnaissance des diplômes étrangers au niveau fédéral et les lois sur la reconnaissance des diplômes étrangers des 16 Länder.


Loi sur la reconnaissance des qualifications professionnelles (BQFG)

Allemand : Berufsqualifikationsfeststellungsgesetz (BQFG)

La loi sur la reconnaissance des qualifications professionnelles existe en Allemagne au niveau fédéral, mais aussi de chaque Land. Elle est toujours l’article 1 de la loi sur la reconnaissance des diplômes étrangers et est donc une sorte de loi fondamentale pour la reconnaissance des qualifications professionnelles en Allemagne. Elle réglemente la procédure de reconnaissance.


Maître, agent de maîtrise

Allemand : Meisterin/Meister
Aussi : qualification de Maître

« Maître » est la qualification sanctionnée par le diplôme de formation continue obtenu au terme d’une formation continue professionnelle. Les maîtres sont qualifiés pour travailler à des postes de responsabilité en entreprise ou dans la gestion d’entreprise.

Il existe des formations continues de maîtres pour différents métiers. En principe, la formation continue de maître vient compléter une formation professionnelle achevée. Si vous avez suffisamment d’expérience professionnelle ou un diplôme universitaire, vous pouvez aussi suivre une formation continue, mais cela dépend des conditions-cadres juridiques de chaque profession.

Les maîtres artisans sont par exemple sanctionnés par un diplôme de formation continue. Quant aux agents de maîtrise, on les trouve généralement dans l’industrie, l’agriculture et d’autres domaines.

Dans le domaine de l’artisanat nécessitant un agrément, seul un maître artisan peut diriger une entreprise de façon autonome et former des apprentis.


Métier de la santé

Allemand : Gesundheitsberuf

Un métier de la santé est une profession qui a trait à la santé au sens large, par ex. les professions universitaires et non universitaires d’opticien ou de prothésiste dentaire. Une partie des métiers de la santé sont les professions médicales.


Métiers en tension

Allemand : Engpassberufe
Ausi : métiers pénuriques

Les métiers en tension sont des professions qui souffrent d’un manque de main d’œuvre ou d’employés qualifiés et pour lesquelles les employeurs ont de la peine à recruter du personnel pour des postes vacants. Parmi ces métiers on compte avant tout les professions techniques et certaines professions médicales.


Mesure de compensation

Allemand : Ausgleichsmaßnahme
Aussi : mesure d‘adaptation

Si au cours de la procédure de reconnaissance d’une profession réglementée des différences substantielles sont constatées entre votre qualification professionnelle et la profession de référence allemande, vous pouvez effectuer une mesure de compensation qui vous permet d’équilibrer les différences substantielles et d’éventuellement obtenir la reconnaissance totale. Pour cela, vous devez déposer une deuxième demande au niveau du centre compétent, à la fin de votre mesure de compensation.

Selon la profession et la réglementation légale, une mesure de compensation peut être un stage d’adaptation, un test d’aptitude (ressortissants UE) ou un test de connaissances (diplômes de pays tiers).


Notification de redevance

Allemand : Gebührenbescheid

Un courrier officiel envoyé par une autorité et qui invite à régler des frais donnés.


Pays de formation

Allemand : Ausbildungsland
Aussi : État de formation

Le pays où le diplôme professionnel a été délivré au terme d’une qualification professionnelle.

 


Pays d’origine

Allemand : Herkunftsland
Aussi : État d’origine, pays natal

Le pays dont la personne est originaire. Elle a généralement la nationalité de ce pays.


Pays membre d’origine

Allemand : Herkunftsmitgliedstaat

Le pays membre d’origine désigne le pays d’origine d’un ressortissant venant d’un pays de l’Union Européenne (UE). Si vous avez la nationalité d’un pays de l’UE, vous avez le droit de partir de votre pays d’origine pour vous rendre dans un autre pays de l’UE et de vous y installer.

Ceci est réglementé par la directive UE 2004/38/CE relative au droit des citoyens de l'Union et des membres de leurs familles de circuler et de séjourner librement sur le territoire des États membres.


Pays tiers

Allemand : Drittstaat

En Allemagne, le terme « pays tiers » désigne tous les pays en dehors de l’Union Européenne, de l’espace économique européen et de la Suisse (UE/EEE/Suisse).


Préférence nationale

Allemand : Vorrangprüfung

Si des personnes immigrées ont une proposition d’embauche concrète en Allemagne, l’agence fédérale pour l’emploi (BA) effectue dans certains cas un contrôle dans le cadre de la préférence nationale. Les personnes prioritaires sont les Allemands, les ressortissants de l’UE/EEE/Suisse, ainsi que les ressortissants de pays tiers ayant un accès illimité au marché du travail allemand. L’Agence fédérale pour l’emploi vérifie si le poste vacant peut être occupé par un demandeur d’emploi enregistré en Allemagne. Si le potentiel employeur peut justifier qu’il n’a pas pu trouver de candidat qualifié pour ce poste parmi les ressortissants cités plus haut, les candidats de pays tiers peuvent alors postuler.


Procédure de reconnaissance

Allemand : Anerkennungsverfahren
Aussi : procédure de reconnaissance des équivalences, reconnaissance des équivalences ou analyse de l’équivalence

Au cours de la procédure de reconnaissance, votre centre compétent en Allemagne évalue dans quelle mesure votre qualification professionnelle étrangère équivaut à la profession de référence allemande et si une reconnaissance peut être établie.

Pour la procédure de reconnaissance, le centre compétent a besoin de certificats et de documents qui donnent des informations sur le contenu et la durée de la qualification professionnelle étrangère. L’expérience professionnelle dans la profession dont il est question joue également un rôle.



Profession médicale

Allemand : Heilberuf

Parmi les professions médicales, on compte les activités basées sur le travail avec ou sur des patients. La profession de vétérinaire en fait aussi partie.

Pour toutes les professions médicales, autorisation d’exercer la médecine ou une autorisation d’exercer générale est une obligation légale. C’est par exemple le cas pour les médecins, les dentistes, les infirmiers et aides-soignants.

Vous trouverez une liste de toutes les professions médicales sur le site du Ministère fédéral de la Santé.

Liste de toutes les professions médicales (allemand)


Professionnel qualifié

Allemand : Fachkraft

Un professionnel qualifié est une personne qui a achevé sa formation professionnelle.


Professions non réglementées

Allemand : Nicht reglementierte Berufe

Pour les professions non réglementées, il n’existe pas de réglementation gouvernementale spécifique. Une licence professionnelle n’est donc pas requise pour exercer l’une de ces professions. En ce qui concerne les professions non réglementées, vous pouvez donc directement postuler sur le marché du travail allemand ou vous mettre à votre propre compte si vous avez une qualification professionnelle. En Allemagne, par exemple tous les métiers basés sur une formation professionnelle en alternance ne sont pas réglementés. Une reconnaissance n’est pas obligatoire pour exercer un tel métier. Toutefois, même pour une profession non réglementée, vous avez le droit de demander une procédure de reconnaissance.


Professions réglementées

Allemand : Reglementierte Berufe

En Allemagne, un certain nombre de professions sont réglementées. « Réglementé » signifie que vous devez faire reconnaître votre qualification professionnelle pour pouvoir exercer la profession concernée en Allemagne. Ceci est une disposition légale. Parmi les professions réglementées, on compte les infirmiers et aides-soignants, les médecins ou les enseignants. Pour savoir si votre qualification professionnelle est réglementée, consultez la recherche d’équivalence.


Qualification professionnelle

Allemand : Berufsqualifikation

Une qualification professionnelle est un diplôme de fin de formation professionnelle délivré par un organisme gouvernemental du pays de formation qui qualifie à l’exercice d’une profession clairement définie, par ex. médecin. La qualification professionnelle est certifiée par un diplôme de fin de formation.

La qualification professionnelle peut aussi être justifiée par une longue expérience professionnelle acquise à l’étranger ou en Allemagne.

Il existe une procédure de reconnaissance des qualifications professionnelles obtenues à l’étranger. Pour la reconnaissance, les qualifications professionnelles adéquates sont les diplômes professionnels, les diplômes de formation continue, l’autorisation d’exercer la médecine, l’autorisation d’exercer générale, ainsi que l’autorisation du port d’un titre professionnel.

Pour les diplômes universitaires par exemple de géologue, de mathématicien/mathématicienne et plusieurs autres diplômes universitaires qui ne conduisent pas à une qualification professionnelle telle que décrit ci-dessus, il n’y a pas de procédure de reconnaissance, mais plutôt une évaluation de l’attestation.


Recherche d‘équivalence

Allemand: Anerkennungs-Finder

La recherche d‘équivalence est un outil spécial disponible sur www.anerkennung-in-deutschland.de. Elle rassemble des informations importantes sur la reconnaissance de qualifications professionnelles concrètes en Allemagne. À partir de la recherche d’équivalence, vous pouvez en seulement quelques clics trouver votre centre compétent ainsi que des informations sur le profil professionnel de votre profession de référence allemande, la procédure de reconnaissance, les documents à fournir, les frais de procédure, et sur d’autres particularités de la profession.

Recherche d’équivalence


Reconnaissance

Allemand : Anerkennung
Aussi: reconnaissance de la qualification professionnelle, reconnaissance des équivalences, reconnaissance professionnelle, équivalence

La reconnaissance dans le contexte des qualifications professionnelles signifie qu’une qualification professionnelle étrangère est légalement égale à une profession de référence allemande. La qualification professionnelle étrangère est donc reconnue en Allemagne.

On distingue entre la reconnaissance totale, partielle et nulle. « Reconnaissance totale » signifie que votre qualification professionnelle est égale à celle de la profession de référence allemande. « Reconnaissance partielle » signifie qu’on a constaté qu’il y a des différences substantielles entre votre qualification professionnelle et la profession de référence allemande. Vous pouvez encore obtenir une « reconnaissance totale » si vous participez avec succès à une adaptation de la qualification ou à des mesures de compensation. « Reconnaissance nulle » signifie que les différences entre votre qualification professionnelle et la profession de référence allemande sont trop importantes.

Pour obtenir la reconnaissance, vous devez déposer une demande de reconnaissance. La procédure de reconnaissance est alors lancée.


Reconnaissance automatique

Allemand : Automatische Anerkennung

Dans l’Union Européenne, une reconnaissance automatique s’applique pour certaines professions réglementées. La reconnaissance automatique concerne les médecins et les dentistes, mais aussi les formations continues médicales. Elle s’applique aussi aux vétérinaires, pharmaciens, infirmiers, sages-femmes et accoucheurs ainsi qu’aux architectes.

Pour ces professions, il existe des normes européennes communes en ce qui concerne la qualification professionnelle. Les professions sont listées dans l’annexe de la directive européenne relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles (2005/36/CE).

Même pour une reconnaissance automatique, il faut déposer une demande auprès du centre compétent. Au cours de la procédure de reconnaissance, aucun contrôle individuel de l’équivalence n’est effectué dans ce cas.


Reconnu, par l’État (dénomination)

Allemand : anerkannt, staatlich (Bezeichnung)

On distingue plusieurs types de reconnaissance par l’État. « Reconnu par l’État » et « Certifié par l’État » sont les mentions complémentaires correspondantes pour un titre professionnel protégées par la loi. La personne qui veut utiliser cette appellation doit avoir une qualification professionnelle qui répond à des critères précis. Ces mentions ne sont pas équivalentes au terme Reconnaissance dans le sens des qualifications professionnelles étrangères.

Ce complément peut faire partie d’un intitulé de diplôme, par exemple après une formation continue comme « Gestionnaire reconnu par l’État » ou « Informaticien certifié par l’État ». Ceci est alors réglementé juridiquement par des lois et des directives.


Il peut toutefois aussi s’agir d’un complément de titre professionnel lié à une qualification professionnelle précise et à des restrictions juridiques, par ex. à cause de lois nationales des Länder. On peut par exemple citer le « Chimiste agro-alimentaire certifié par l’État » ou l’ « Aide-soignant certifié par l’État ».
Pour les professions sociales, il existe sur la base des lois nationales des professions comme « Assistant social reconnu par l’État ». Grâce à la reconnaissance par l’État, on peut effectuer des tâches plus techniques dans certains métiers.


Le centre compétent peut vous informer sur la réglementation en ce qui concerne la profession proprement dite. Vous le trouverez dans l’outil Recherche d’équivalence.

Recherche d’équivalence


Registre des métiers

Allemand : Handwerksrolle

En Allemagne, pour l’exercice indépendant d’un métier artisan nécessitant un agrément, une inscription dans le registre des métiers et de l’artisanat est obligatoire. Il s’agit pour ce dernier d’un registre tenu par les chambres de commerce et de l’artisanat (HWK). Les chefs d’entreprise inscrits dans le registre des métiers ainsi que les maîtres de métiers artisans nécessitant un agrément reçoivent une carte d’artisan. Si on possède un diplôme de formation continue de maître artisan obtenu à l’étranger, on peut le faire reconnaître en Allemagne. La reconnaissance autorise l’inscription dans le registre des métiers, mais on n’obtient pas le titre de maître.


Stage d'adaptation

Allemand : Anpassungslehrgang

Le stage d’adaptation est une mesure de compensation dans le cadre des professions réglementées. Si vous participez avec succès à un stage d’adaptation, vous pouvez compenser les différences substantielles entre votre qualification et la profession de référence allemande. Le stage d’adaptation est l’exercice pratique de la profession réglementée sous la supervision d’un professionnel du métier, par ex. un hôpital pour une qualification comme infirmier aide-soignant. Ceci peut aussi être considéré comme une formation supplémentaire. La durée du stage d’adaptation varie selon les différences substantielles qui ont été constatées, mais est de 3 ans maximum. Si vous passez le stage d’adaptation, vous pouvez obtenir la reconnaissance totale.



Test de connaissances

Allemand : Kenntnisprüfung

Un test de connaissances est une mesure de compensation possible pour les personnes issues de pays tiers. Vous pouvez effectuer un test de connaissances si au cours de la procédure de reconnaissance pour une profession réglementée, des différences substantielles ont été constatées entre votre qualification professionnelle et la profession de référence allemande. Le test est effectué par le centre compétent et porte sur le contenu de l’examen final d’État allemand. Cela ne signifie pas qu’il équivaut à ce dernier. Tous les modules de l’examen final peuvent toutefois être vérifiés.


Titre de formation

Allemeand : Ausbildungsnachweis

Les diplômes, certificats et autres documents et justificatifs qui documentent la qualification professionnelle sont les titres de formation. Ils doivent être délivrés par une autorité du pays dans lequel vous avez obtenu votre qualification professionnelle.


Titre de séjour

Allemand : Aufenthaltstitel

Les ressortissants de pays tiers ont besoin d’une autorisation pour venir en Allemagne et y séjourner. On reçoit cette autorisation sous forme de titre de séjour.

On distingue 5 types de titres de séjour en Allemagne : l’autorisation de séjour, la carte bleue européenne, et le visa sont délivrés pour une durée déterminée. Le droit de séjour permanent UE et le permis de résidence sont illimités.

On peut déposer une demande de titre de séjour à l’Office des étrangers. Hors de l’Allemagne, il faut s’adresser aux représentations étrangères.
Plus d’informations sur le site internet de l’Office fédéral des migrations et des réfugiés :

Entrée en Allemagne (allemand)

Droit de séjour (allemand)

Les ressortissants de l’Union Européenne et de l’EEE n’ont pas besoin de titre de séjour. Les ressortissants de la Suisse nécessitent un titre de séjour-Suisse purement déclaratoire. Autres informations de l’Office fédéral des migrations et des réfugiés :

Ressortissants de l’Union Européenne (allemand)


Titre professionnel, port du

Allemand : Berufsbezeichnung, Führen der

Pour certaines professions, vous n’avez le droit de porter un titre professionnel que si vous avez reçu l’autorisation ou l’approbation du port du titre professionnel par un organisme public. C’est par exemple le cas pour les ingénieurs et de nombreux professionnels de la santé.


Traducteur expert, assermenté

Allemand : Übersetzer, öffentlich bestellte/beeidigte

Voir interprète


UE/EEE/Suisse

Allemand : EU/EWR/Schweiz

États de l’Union Européenne (UE), de l’Espace économique européen (EEE) et la Suisse. Les États membres de l’union européenne sont : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, la Croatie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie, la Suède.

Les États de l‘Espace économique européen sont tous les États membres de l’Union Européenne plus l’Islande, le Liechtenstein, et la Norvège.

Sur la base d‘accords bilatéraux avec l’Union Européenne, la Suisse participe au système européen de la reconnaissance professionnelle.