Une offre de l’Institut fédéral de la formation professionnelle Plus d'informations
Ahmad Rez, Pharmacien

Nous avons le projet de travailler ensemble dans une pharmacie.

En Syrie, Ahmad Rez avait sa propre pharmacie. Il avait déjà appris l’allemand sérieusement avant son exil. Grâce à la reconnaissance, M. Rez, qui est père de famille, travaille aujourd’hui comme pharmacien à Lahnstein.

Mon conseil
Apprendre sérieusement l’allemand et ne pas lâcher prise!
Perfil
Nom
Ahmad Rez
Âge
37
Profession de référence
Pharmacien
Abschluss Pays d’obtention du diplôme
Syrie
Travaille comme
Pharmacien

Mon histoire

« La reconnaissance, pour moi, c’est une perspective pour l’avenir. » 

Lorsqu’il sert les clients et prend réception de leurs ordonnances, Ahmad Rez est tout entier à son travail. Il les conseille avec professionnalisme pour les aider à traiter leur mal de dos ou à adoucir les symptômes du rhume. Depuis mars 2018, le ressortissant syrien travaille à la pharmacie Viktoria, à Lahnstein. Parfois, c’est encore un peu difficile, avec la langue. Mais globalement, M. Rez, qui est âgé de 37 ans et père de famille, se sent très à l’aise dans son travail.

C’est en 2015 qu’Ahmad Rez est arrivé comme réfugié en Allemagne. En Syrie, il avait fait des études de pharmacien et avait travaillé pendant 8 ans dans sa propre pharmacie. Après avoir décidé de quitter son pays, il a commencé à apprendre l’allemand. Il a pris des cours particuliers et a obtenu les niveaux A1 et A2. Lors de sa venue en Allemagne, il a d’abord passé 4 mois en Turquie. Dans ce pays, Ahmad Rez a continué d’apprendre l’allemand, obtenant le certificat B1 du Goethe Institut.

En Allemagne, Ahmad Rez a d’abord logé dans un foyer de réfugiés à Ingelheim, avant de venir s’installer à Lahnstein. Il a suivi un autre cours de langue dans la région, à Coblence, et il s’est renseigné auprès de l’antenne IQ pour l’information sur la reconnaissance ainsi qu’auprès de l’association Caritas pour la reconnaissance de sa qualification. Grâce à ces organismes, il a découvert comment il pouvait faire reconnaître son diplôme étranger afin de pouvoir travailler comme pharmacien. Ahmad Rez : « Je ne savais pas exactement comme obtenir la reconnaissance de ma profession. Ma sœur, qui est médecin, était déjà en Allemagne ; elle était arrivée quelques mois avant moi. J’ai donc pu voir comment la procédure de reconnaissance pour médecins s’était déroulée pour elle. »

En juin 2016, Ahmad Rez a déposé une demande de reconnaissance auprès de l’Office régional des affaires sociales, de la jeunesse et de l’assistance. Pour la reconnaissance, il a dû obtenir le niveau B2 de connaissances en langue du Cadre européen commun de référence pour les langues. De plus, en tant que pharmacien, il a dû passer un test de langue spécialisé, pour faire la preuve de ses connaissances linguistiques dans le domaine médical.

Le centre d’information IQ de l’association Caritas a pris contact avec le projet IQ « Médecins pour le futur » de MIP – Medici In Posterum, à Mayence. Grâce à cela, Ahmad Rez a pu suivre un cours de langue spécialisé pour les médecins : « C’était parfait. Je suis pharmacien et je dois donc apprendre de nombreux termes appris aussi par les médecins. » Après cette formation linguistique intensive, il a réussi le test de langue spécialisé de la Chambre régionale des pharmaciens du Land de Rhénanie-Palatinat.

Ensuite, M. Rez a obtenu l’« autorisation d’exercer » pendant 2 ans en tant que « pharmacien sous supervision ». Pendant cette période, il a travaillé dans une pharmacie et a continué d’étudier en parallèle, pour passer le test de connaissances. Pour cette dernière étape vers la reconnaissance, il a suivi des séminaires et des cours de préparation, entre autres à l’université de Mayence. En janvier 2018, Ahmad Rez a passé avec succès le test de connaissances. En février, il a reçu l’autorisation d’exercer ; en mars, il obtenait un emploi de pharmacien.

Ce qui l’a aidé dans son parcours et lui a permis de réussir les examens du premier coup ? Apprendre sérieusement l’allemand et ne pas lâcher prise. Le matin, il allait aux cours de langue, et l’après-midi, il faisait une visite d’observation dans une pharmacie. Ahmad Rez : « Passer six heures par jour avec des Allemands, ça aide beaucoup à améliorer la maîtrise de la langue. »

La femme d’Ahmad Rez est venue en Allemagne en 2016 avec leurs deux enfants. Elle aussi souhaite travailler dans une pharmacie, comme son mari, et a déjà obtenu le niveau de langue B2. Dès que leur plus jeune fils ira à l’école, elle souhaite commencer une formation d’assistante technique en pharmacie. Ahmad Rez : « Nous avons le projet de travailler ensemble dans une pharmacie, un jour. »

Photo : © Design für Gründer / IQ Netzwerk Rheinland-Pfalz

Ce texte est une version modifiée du texte original. Celui-ci a été publié en 2020 sur le site Internet du réseau IQ de Rhénanie-Palatinat. Depuis 2017, il existe une qualification spécialisée pour les pharmaciennes et pharmaciens du réseau IQ de Rhénanie-Palatinat. L’offre « Pharmaciens pour le futur » est un cours de 6 mois préparant au test de connaissances pharmaceutiques et organisé par le partenaire d’IQ, MIP – Medici In Posterum GmbH. En 2019, cette qualification IQ s’est vue décerner le prix national de l’intégration.

Ma procédure en bref

  1. En Syrie, Ahmad Rez a fait des études de pharmacien et a travaillé pendant 8 ans dans sa propre pharmacie. Il commence à apprendre l’allemand avant son exil. En Turquie, il continue d’apprendre l’allemand et obtient le niveau B1. 
  2. En Allemagne, Ahmad Rez s’informe sur la reconnaissance auprès de l’association Caritas, à Coblence. En 2016, il dépose une demande de reconnaissance comme pharmacien auprès de l’Office régional des affaires sociales, de la jeunesse et de l’assistance.
  3. Ahmad Rez suit un cours de langue spécialisé pour les médecins. Ensuite, il passe avec succès le test de langue spécialisé de la Chambre régionale des pharmaciens de Rhénanie-Palatinat.
  4. Ahmad Rez peut d’abord travailler dans une pharmacie comme pharmacien « sous supervision ». Il suit des séminaires et des cours pour préparer le test de connaissances, qu’il passe avec succès en janvier 2018.
  5. Ahmad Rez reçoit l’autorisation d’exercer. Directement après, il obtient un emploi de pharmacien. Son projet est de travailler ensemble avec sa femme, dans une pharmacie.