Une offre de l’Institut fédéral de la formation professionnelle Plus d'informations
Wessal Alkhalil, Prothésiste dentaire

En Allemagne, je tire profit de mes connaissances de la technologie 3D

En Syrie, Wessal Alkhalil était à la tête de son propre laboratoire dentaire et employait six personnes. Après s’être réfugiée en Allemagne, elle a procédé à une analyse et une adaptation de ses qualifications, ce qui lui permet aujourd’hui d’exercer à nouveau sa profession.

Mon conseil
Chercher à nouer des contacts avec des Allemands : c’est le seul moyen d’améliorer ses connaissances linguistiques !
Perfil
Nom
Wessal Alkhalil
Âge
37
Profession de référence
Prothésiste dentaire
Abschluss Pays d’obtention du diplôme
Syrie
Travaille comme
Prothésiste dentaire

Mon histoire

„Pour moi, la reconnaissance signifie pouvoir passer mon brevet de maîtrise.“

Une photo 3D d’un dentier tourne sur l’écran de l’ordinateur. Près de ce dernier, la prothèse adaptée se forme lentement dans un bloc de zircone. Lorsqu’on rend visite à Wessal Alkhalil sur son nouveau lieu de travail à Hambourg-Eppendorf, la Syrienne montre comment fonctionne la technologie de pointe de la médecine dentaire et la façon dont les pièces brutes seront traitées ultérieurement. Pourtant, il y a encore quelques mois, sa vie était totalement différente. Au milieu de l’année 2014, la prothésiste fuit la guerre en Syrie et arrive à Hambourg. À Damas, la jeune femme de 37 ans avait son propre laboratoire dentaire et employait six personnes. Arrivée à Hambourg, elle n’avait plus rien.

En août 2014, la technicienne a pris contact avec le centre d’information sur la reconnaissance de la chambre des métiers et de l’artisanat de Hambourg. La première étape de sa procédure de reconnaissance était l’analyse de la qualification car au moment de sa fuite, elle n’avait pas pu prendre de documents. Dans con cas, cette analyse s’est déroulée sous la forme d’une semaine de stage dans les ateliers « Hanseatische Dental Werkstätten » au cours de laquelle elle a pu montrer aux experts et aux formateurs ce qu’elle a appris dans l’exercice de son métier. Pour une reconnaissance totale, une adaptation des qualificationschez Höfs & Ristau Dentaltechnik avec des mesures individuelles a été jugée nécessaire. C’est ainsi que Wessal Alkhalil a dû apprendre le traitement des matériaux de coloration des dents et s’inscrire à un cours de langue, chose qu’elle avait de toutes les manières prévu de faire. Au bout de cinq mois, elle était prête : en février 2016, l’équivalence totale de sa formation a été certifiée.

En sa qualité de professionnel reconnu, elle a tout de suite trouvé un emploi stable dans un cabinet dentaire de Hambourg-Eppendorf. Ce dernier, disposant également d’un laboratoire dentaire interne, est l’un des rares à Hambourg à proposer la technologie 3D et avait depuis seulement quelques mois acquis cette nouvelle fraiseuse dentaire. « J’ai été très étonné lorsqu’au cours de l’entretien d‘embauche, Mme Alkhalil a dit avoir utilisé cette technologie dans son laboratoire dentaire de Damas », raconte Peter Weiss, « elle nous a convaincus aussi bien sur le plan technique qu’humain. »

La reconnaissance professionnelle de sa formation en Syrie en poche, Wessal Alkhalil ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : la technicienne compte en effet passer le diplôme de maître prothésiste  et fréquente depuis avril 2017 une école pour maîtres-artisans pendant le weekend. Les frais sont pris en charge par son employeur. « Depuis la reconnaissance, tout va pour le mieux. Je suis très heureuse », déclare-t-elle en souriant.

L’entretien avec Wessal Alkhalil a eu lieu en janvier 2017. Pour la reconnaissance de son diplôme, elle a été conseillée et accompagnée par la Chambre des métiers et de l’artisanat de Hambourg (HWK). L’adaptation de la qualification a été effectuée dans le cadre du projet partiel « APQ für duale Berufe » du réseau IQ HAMBOURG – NOBI.
 

Ma procédure en bref

  1. À Damas, Wessal Alkhalil possède son propre laboratoire de prothèses dentaires, où elle emploie six personnes. En 2014, fuyant la guerre, elle quitte la Syrie pour l’Allemagne. 
  2. À Hambourg, elle s’appuie sur les possibilités de consultation pour la reconnaissance de la Chambre de métiers et de l’artisanat. Comme les documents requis pour la reconnaissance manquent, on lui recommande de faire une analyse de la qualification.
  3. Lors de l’analyse de la qualification, Wessal Alkhalil démontre ses capacités professionnelles dans le domaine pratique. Cela lui permet d’obtenir la reconnaissance partielle comme prothésiste dentaire.
  4. Afin d’obtenir la reconnaissance complète, elle fait une adaptation des qualifications et suit un cours de langue
  5. Avec la reconnaissance complète comme prothésiste dentaire, Wessal Alkhalil obtient immédiatement un emploi dans un laboratoire de prothèses dentaires. Son prochain objectif est de passer le diplôme de technicienne supérieure en prothèse dentaire