Une offre de l’Institut fédéral de la formation professionnelle Plus d'informations
Mentor Musa, Mécatronicien automobile

Grâce au soutien que j’ai reçu, j’ai pu reconstruire ma vie en Allemagne.

Originaire du Kosovo, Mentor Musa est un battant : il a donné sa démission et est parti en Allemagne pour construire une nouvelle vie. Aujourd’hui, grâce à la reconnaissance, il travaille de nouveau comme mécatronicien automobile.

Mon conseil
Avoir de la patience : ça en vaut la peine !
Perfil
Nom
Mentor Musa
Âge
30
Profession de référence
Mécatronicien automobile
Abschluss Pays d’obtention du diplôme
Kosovo
Travaille comme
Mécatronicien automobile

Mon histoire

„Pour moi, la reconnaissance signifie un soutien incomparable pour ma vie professionnelle.“

« J’ai été beaucoup aidé. Je ne m’y étais pas du tout attendu ! » Grâce au soutien de nombreuses personnes, le Kosovar Mentor Musa a pu s’établir en Allemagne. Il y a obtenu la reconnaissance comme mécatronicien automobile. Aujourd’hui, il bénéficie d’un emploi fixe et est très heureux dans son nouveau pays.

En décembre 2015, Mentor Musa et son épouse allemande prennent la décision de tenter leur chance en Allemagne – une décision courageuse : il a un poste de responsable dans la compagnie de cars de ses parents et a donc un emploi stable au Kosovo. Formé comme mécatronicien automobile, pourtant, il a besoin de relever d’autres défis. Il a beaucoup entendu parler de l’Allemagne et y a déjà fait plusieurs séjours. Au début, pourtant, il se sentait vraiment à l’étranger : « Tout était nouveau pour moi. La langue a été une barrière très difficile à surmonter. Dans les premiers temps, ma femme a été mon interprète. » Mais Mentor Musa est un battant : il suit des cours intensifs pour apprendre l’allemand et obtient le certificat B1. Son prochain objectif est le certificat B2.

Mentor Musa souhaitait de nouveau exercer le métier de ses rêves et travailler comme mécatronicien automobile. Il a d’abord fait un stage auprès des services municipaux de Heilbronn. Son employeur s’est montré impressionné par son travail et l’a encouragé. Mentor Musa s’est alors informé sur la procédure de reconnaissance de son baccalauréat professionnel. Pour cela, il s’est appuyé sur la recherche d’équivalence du portail « Reconnaissance en Allemagne ». Il a également obtenu des informations et un soutien par la Chambre de métiers et de l’artisanat qui était compétente pour la procédure de reconnaissance  des mécatroniciens automobiles. Il dépose une demande de reconnaissance en avril 2016, mais la procédure ne peut pas démarrer : « je n’avais pas mon diplôme du Kosovo, et je ne pouvais pas me le faire envoyer. » Heureusement, pour des cas de ce type, il y a la possibilité de faire une analyse de la qualification. En février 2017, Mentor Musa a ainsi eu la possibilité de démontrer ses qualifications professionnelles lors d’un travail d’essai et dans le cadre d’un entretien technique. Lors de ce test, il a dû identifier des défauts techniques et électriques sur deux véhicules et répondre à des questions concernant sa profession. « Lors de l’analyse des qualifications les examinateurs étaient très gentils et très compréhensifs. » Il a pu s’acquitter de ses tâches sans difficultés. Un mois après l’analyse des qualifications, déjà, Mentor Musa obtenait la reconnaissance comme mécatronicien automobile.

Mentor Musa, qui est âgé de trente ans, n’a pas douté un seul instant que ça allait marcher : « Tout le monde croyait en moi. Je n’ai jamais perdu le moral. » Grâce à la bonne collaboration entre la Chambre de métiers et de l’artisanat et les services municipaux de Heilbronn, Mentor Musa a atteint son objectif. Et il a fait d’une pierre deux coups : immédiatement après avoir obtenu la reconnaissance, les services municipaux l’ont embauché comme mécatronicien automobile. Aujourd’hui, il est responsable de l’entretien des véhicules. « C’est grâce à la reconnaissance que j’ai obtenu mon emploi. Je suis très reconnaissant à mon chef d’équipe, et aussi au responsable des ressources humaines. Ils m’ont beaucoup soutenu, et ils espéraient aussi que j’obtiendrais la reconnaissance. »


L’entretien avec Mentor Musa a eu lieu en mai 2018. Lors de la procédure de reconnaissance, il a été conseillé et soutenu par la Chambre de métiers et de l’artisanat de la région de Heilbronn-Franconie.
 

Ma procédure en bref

  1. Au Kosovo, Mentor Musa fait une formation de mécatronicien automobile. Plus tard, il travaille dans la compagnie de cars de ses parents.
  2. Fin 2015, il vient en Allemagne avec sa femme. Il suit des cours intensifs pour apprendre l’allemand et obtient le certificat B1.
  3. Mentor Musa fait un stage auprès des services municipaux de Heilbronn. Son futur employeur croit en lui, et il s’informe alors sur les possibilités de reconnaissance.
  4. En avril 2016, il dépose une demande de reconnaissance pour son baccalauréat professionnel. Comme il ne possède pas son diplôme, il démontre ses capacités professionnelles lors d’une analyse de la qualification.
  5. Un mois plus tard, Mentor Musa obtient la reconnaissance comme mécatronicien automobile. Depuis, il exerce de nouveau son métier.