Une offre de l’Institut fédéral de la formation professionnelle Plus d'informations
Daniela Koch, Licence en sciences de gestion

L’évaluation d’attestation m’a fait faire un grand pas en avant.

Après ses études en sciences de gestion, Daniela Koch a quitté la Colombie pour venir en Allemagne. Elle y a fait une évaluation d’attestation et a rencontré son futur mari. Aujourd’hui, le couple tient un café à Hambourg.

Mon conseil
S’informer, bien planifier, et employer utilement son temps en attendant les résultats de la demande.
Perfil
Nom
Daniela Koch
Âge
31
Profession de référence
Licence en sciences de gestion
Abschluss Pays d’obtention du diplôme
Colombie
Travaille comme
Cafetière

Mon histoire

„Anerkennung bedeutet für mich Respekt für meine Person und für das, was ich gelernt habe.“

Originaire de Colombie, Daniela Koch avait depuis longtemps l’idée de partir à l’étranger pour acquérir de l’expérience. Elle avait aussi un grand-père allemand, un nom allemand et un passeport allemand. Et puis, sa sœur vivait déjà depuis dix ans en Allemagne. Quoi de plus naturel que d’émigrer et de venir y vivre aussi ?

En octobre 2012, Daniela Koch a réalisé son rêve et est venue en Allemagne. En Colombie, elle avait terminé ses études par une licence en sciences de gestion et fait un stage auprès de la Chambre du commerce. Elle avait un projet : elle voulait d’abord apprendre la langue et découvrir la culture allemande.  Ensuite, elle voulait faire évaluer ses diplômes. Enfin, elle voulait soit trouver un emploi, soit poursuivre ses études. Une chose après l’autre… Elle arrive à Hambourg, sa ville d’élection, avec un objectif précis. Daniela Koch fait un cours d’allemand et obtient le certificat C1. Ensuite, elle fait traduire et certifier ses diplômes. Grâce à sa sœur, qui vit en Allemagne, elle connaissait la procédure de l’évaluation d’attestation. Par ailleurs, elle s’était informée sur Internet et auprès de connaissances, et elle savait où s’adresser en Allemagne.

C’est le Service central d’orientation (Zentrale Anlaufstelle Anerkennung – ZAA) de la Diaconie de Hambourg qui a expliqué à Daniela Koch comment elle devait procéder. Elle a remis les documents pour une évaluation d’attestation auprès de l’Office central pour l’éducation étrangère (Zentralstelle für ausländisches Bildungswesen – ZAB). Ça a réussi : Son diplôme universitaire colombien a été considéré comme étant un diplôme intermédiaire entre une licence et un master allemand. Pendant le délai d’attente des résultats de l’ évaluation d’attestation, elle a fait différents petits boulots. Ces activités ne correspondaient pas exactement à ses capacités, mais cela lui laissait du temps pour faire d’autres choses. Elle a pu faire des progrès dans son cours de langue, et même faire un semestre d’études à l’université de Hambourg. Pendant cette période, Daniela Koch, qui a aujourd’hui trente-et-un ans, travaille comme personnel de service dans plusieurs cafés. Matías León, qui est devenu son mari, travaillait aussi dans un de ces cafés. C’est au cours de langue que le couple s’était rencontré. Tombés amoureux l’un de l’autre, ils conçoivent un projet professionnel commun : « Notre rêve, c’était d’ouvrir notre propre café. Matías a alors obtenu la reconnaissance comme chef pâtissier. Ça a été notre planche de salut. » 

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Pour Daniela Koch, qui était gestionnaire, ce n’était pas difficile d’établir un plan d’affaires et de le mettre en œuvre. Aujourd’hui, leur café marche bien. Son mari est principalement responsable de l’offre gastronomique. Daniela Koch, elle, s’occupe du marketing, du personnel, des finances et du développement de leur activité. Aujourd’hui, elle est très heureuse d’avoir pris le temps nécessaire pour faire l’évaluation d’attestation  : « L’ évaluation d’attestation  m’a beaucoup donné confiance en moi et m’a réaffirmée dans mon projet. En Allemagne, on respecte ce que j’ai appris pendant mes études. C’était très important pour mes projets pour l’avenir. Ça a vraiment valu la peine de faire tous ces efforts. »

L’entretien avec Daniela Koch a eu lieu en février 2019. L’évaluation d’attestation a été effectuée par l’Office central pour l’éducation étrangère (ZAB). Pendant la procédure, elle a été conseillée par le Service central d’orientation (ZAA) de la Diaconie de Hambourg.

Afficher la version texte Masquer la version texte

Ma reconnaissance professionnelle est un atout pour moi: aujourd’hui, je tiens une pâtisserie avec ma femme. Je m’appelle Matías León. Je viens du Chili. J’ai une formation en gastronomie internationale. Aujourd’hui, grâce à la reconnaissance, je suis chef pâ-tissier en Allemagne. Je m’appelle Daniela Koch. Je viens de Colombie.

J’ai rencontré mon mari Matías à un cours d’allemand. Mon diplôme colombien en sciences de gestion a été reconnu équivalent à un diplôme allemand. Dans notre café, c’est moi qui m’occupe de l’aspect commercial. Bienvenue à Elisa, notre pâtisserie!

Sans mon brevet de maîtrise, nous n’aurions pas pu ou-vrir un café. Sans mes connaissances en gestion non plus! J’ai toujours voulu apprendre quelque chose de nouveau.

J’ai pu venir en Allemagne parce que j’ai un oncle à Hambourg. J’ai appris que je pouvais faire reconnaître ma formation en Allemagne. J’avais presque le niveau du brevet de maîtrise. Cela m’a permis de poursuivre mon développement pro-fessionnel comme pâtissier. Pour le brevet, il ne me manquait plus que deux examens, qui étaient très difficiles! J’ai dû beaucoup apprendre, et j’y suis arrivé. Notre rêve, c’était d’avoir notre propre café.

Nous avons passé un an et demi à tout préparer.
Nous avons d’abord dû établir un plan d’affaires, et trouver des locaux qui nous convenaient. À l’époque, parallèlement, j’ai travaillé comme pâtissier.

Nous avons ouvert notre café en 2017. Aujourd’hui, nous sommes très heureux d’avoir fait ce choix.

Fais comme nous:

apprends l’allemand, fais preuve de patience.

Sois travailleur et obtiens la reconnaissance. Il y a de nombreuses offres de soutien disponibles: n’hésite pas à les utiliser!
Vous aussi, lancez-vous et écrivez votre propre success story!

Ma procédure en bref

  1. En Colombie, Daniela Koch a fait une licence en sciences de gestion et un stage auprès de la Chambre du commerce.
  2. En 2012, elle a réalisé son rêve : venir en Allemagne. Elle y apprend l’allemand et obtient le certificat C1.
  3. Elle fait également traduire et certifier ses diplômes. De plus, elle a recours aux possibilités de consultation pour la reconnaissance auprès de la Diaconie de Hambourg.
  4. Elle fait la demande d’évaluation d’attestation de son diplôme. En attendant les résultats, elle continue d’apprendre l’allemand, travaille comme personnel de service et rencontre Matías León, son futur mari.
  5. Après l’obtention de la reconnaissance comme chef pâtissier par son mari, Daniela Koch ouvre un café avec lui. C’est elle qui s’occupe de l’aspect commercial.