Une offre de l’Institut fédéral de la formation professionnelle Plus d'informations
Edchel Grace Cortez, Infirmière

La reconnaissance est la clé de ma réussite professionnelle en Allemagne.

Originaire des Philippines, Edchel Grace Cortez est arrivée en Allemagne en 2020. Après avoir passé avec succès le test de connaissances, elle a obtenu la reconnaissance de sa formation. Elle travaille aujourd'hui comme infirmière à l’hôpital de la Croix-Rouge d’Alzey.

Mon conseil
Profiter de toutes les offres d’apprentissage de la langue, et de toutes les occasions pour pratiquer !
Perfil
Nom
Edchel Grace Cortez
Âge
40
Profession de référence
Infirmière
Abschluss Pays d’obtention du diplôme
République des Philippines
Travaille comme
Infirmière

Mon histoire

« La reconnaissance, pour moi, c’est avoir la possibilité d’exercer une profession qui me plaît et dans laquelle je peux utiliser toute mon expérience et toutes mes compétences pour la santé des patientes et des patients. »  

Arrivée en Allemagne à l’automne 2020, Edchel Grace Cortez a très vite pu commencer son nouveau travail. Quelques semaines seulement après son arrivée, elle participait à une qualification pour la préparation au test de connaissances, une étape requise pour obtenir la reconnaissance comme infirmière. Elle a réussi l’examen théorique et pratique dès la première tentative. Elle travaille aujourd’hui comme infirmière à l’hôpital de la Croix-Rouge d’Alzey.

Âgée de 40 ans, Edchel Grace Cortez détient indéniablement un savoir-faire professionnel étendu. Comme dans de nombreux autres pays, aux Philippines, il faut faire des études pour être infirmière. Après avoir passé une licence en soins infirmiers, Mme Cortez a d’abord travaillé au service de chirurgie d’un hôpital de son pays. Quatre ans plus tard, elle est partie pour Oman, où elle a accumulé sept ans d’expérience professionnelle. Son travail consistait non seulement en soins aux patientes et patients, mais également en accompagnement médical. 

« J’aime acquérir de nouvelles connaissances et je recherche toujours de nouveaux défis. J’avais envie de découvrir un système de santé qui était totalement différent », explique Mme Cortez. C’est par une agence de recrutement avec laquelle collabore la clinique de la Croix-Rouge d’Alzey qu’elle a pu venir en Allemagne. Avant de quitter son pays, Mme Cortez a fait une demande de reconnaissance de ses qualifications professionnelles auprès de l’Office régional de la jeunesse, des affaires sociales et de l’assistance de Rhénanie-Palatinat (LSJV). L’agence de recrutement lui a apporté son assistance pour faire la demande. Elle l’a également aidée à obtenir un visa, et l’a même soutenue pour l’apprentissage intensif de l’allemand : en effet, pour venir vivre en Allemagne, un certificat de langue de niveau B2 est requis, outre les justificatifs professionnels. 

Une fois tous ces obstacles franchis, Mme Corte est venue à Alzey, en Rhénanie-Palatinat, où on l’a accueillie à bras ouverts. « Nous sommes très heureux que Mme Cortez ait choisi de poursuivre sa carrière professionnelle chez nous. Nous avons besoin de professionnel·le·s qualifié·e·s, et nous avons fait de très bonnes expériences avec d’autres infirmier·ère·s des Philippines », déclare Astrid Breitmann, directrice des soins infirmiers à l’hôpital de la Croix-Rouge d’Alzey. D’après Mme Breitmann, les infirmières et infirmiers philippins disposent de connaissances étendues dans le domaine des soins médicaux aux patientes et patients, acquises pendant leurs études. 

Quelques semaines après son arrivée, Mme Cortez a participé à un cours de préparation pour le test de connaissances. Cette qualification est proposée par la fédération régionale des hôpitaux de la Croix-Rouge, en association avec le réseau IQ de Rhénanie-Palatinat. Mme Cortez a réussi le test de connaissances dès sa première tentative. Grâce à un test de connaissances, il est possible de compenser des différences essentielles entre une qualification professionnelle étrangère et la profession de référence allemande. Le cours de préparation pour le test de connaissances est difficile : les participant·e·s doivent assimiler de nombreuses connaissances théoriques et pratiques en un laps de temps très bref. De plus, la pandémie de Covid-19 a aussi eu un impact : afin de prévenir les infections, celui-ci n’a pu avoir lieu qu’en ligne – un défi de plus pour les participant·e·s comme pour les enseignant·e·s.

Avant ce cours, Mme Cortez avait pu commencer à s’acclimater : elle a rencontré de nouveaux collègues à la résidence de l’hôpital et a également administré des premiers soins, sous la supervision de membres du personnel infirmier. Ces soins comprenaient l’assistance aux patientes et patients lors de leurs repas, des soins du corps et l’aide à la mobilité. Elle a aussi dû contrôler la pression artérielle, le pouls et la température des patient·e·s. 

Par étapes vers de plus grandes responsabilités

En mars 2021, Mme Cortez a obtenu l’attestation de reconnaissance comme infirmière par l’Office régional de la jeunesse, des affaires sociales et de l’assistance de Rhénanie-Palatinat (LSJV). Depuis, elle change les pansements, prépare les médicaments pour les patientes et les patients et prépare aussi des transfusions sanguines. Étape par étape, Mme Cortez prend de plus en plus de responsabilités : elle participe à l’organisation de la station et a des contacts avec les parents et avec d’autres services de l’hôpital. Elle rédige également des rapports de soins et des documentations. Enfin, Mme Cortez commande du matériel et des médicaments pour sa station. Dans quelques mois, il est prévu qu’elle dirige elle-même un domaine spécifique de la station. 

Mme Cortez est heureuse de pouvoir exploiter toute son expérience après si peu de temps déjà. Et pourtant, elle reconnaît que la langue allemande lui pose parfois encore des difficultés : lors de conversations au téléphone, par exemple, ou lorsque des personnes lui parlent en dialecte de Hesse rhénane. Elle s’exerce donc presque tous les jours à l’aide d’une appli pour l’apprentissage des langues ; une fois par semaine, elle suit aussi le cours de langue de l’hôpital. La directrice du service de soins, Mme Breitmann est toujours disposée à répondre à ses questions, et elle l’aide en cas de problèmes ou de demandes. Le contact avec ses huit collègues des Philippines lui facilite aussi l’intégration à Alzey. Malgré le travail et l’apprentissage de la langue, elle a tout de même du temps pour ses loisirs : elle aime lire, et elle part souvent faire une randonnée ou une promenade pour découvrir la Hesse rhénane. 

Ce texte est une adaptation du texte original rédigé par Susanne Hoffmann, qui a paru en mai 2021 sur le site Internet du réseau IQ de Rhénanie-Palatinat. Le cours de préparation au test de connaissances est une offre commune de la fédération régionale des hôpitaux de la Croix-Rouge et du réseau IQ de Rhénanie-Palatinat. 

 

Ma procédure en bref

  1. Aux Philippines, Edchel Grace Cortez fait des études et obtient une licence d’infirmière. Elle travaille ensuite dans le service de chirurgie d’un hôpital.
  2. Quatre ans plus tard, elle part pour Oman, où elle accumule sept ans d’expérience professionnelle.
  3. Aux Philippines, Mme Cortez fait une demande de reconnaissance de ses qualifications professionnelles auprès de l’Office régional de la jeunesse, des affaires sociales et de l’assistance de Rhénanie-Palatinat (LSJV). Elle suit des cours intensifs pour apprendre l'allemand et obtient le certificat de langue B2.  
  4. Mme Cortez fait une demande de visa pour venir travailler en Allemagne et arrive en Rhénanie-Palatinat à l’automne 2020.
  5. Pour la reconnaissance, Mme Cortez doit passer un test de connaissances. Elle participe donc au cours de préparation au test de connaissances organisé par la fédération régionale des hôpitaux de la Croix-Rouge et par le réseau IQ de Rhénanie-Palatinat. 
  6. Mme Cortez passe le test de connaissances avec succès et obtient la reconnaissance le 15 mars 2021. Aujourd’hui, elle travaille comme infirmière à l’hôpital de la Croix-Rouge d’Alzey.